Le coup de chaleur chez le chien est une affection grave résultant d'une augmentation de la température corporelle (> 39°C).

Contrairement à l'homme, les chiens ne transpirent presque pas et ne peuvent donc pas abaisser leur température de cette manière.

De graves conséquences sont alors susceptibles d'apparaître sur différents organes.

Causes et facteurs de risque

Généralement, le coup de chaleur est le résultat d'une exposition prolongée dans un environnement trop chaud (chien laissé dans un endroit sans eau ni ombre), ou d'un effort physique intense et prolongé par forte température.

Mais il arrive parfois que le coup de chaleur soit dû à l'absorption de certaines substances telles de l'anti limace, un insecticide ou un produit anesthésique.

 

Certains chiens présentent plus de risques :

      - les races brachycéphales (qui ont le crâne court) comme le Boxer, le Bouledogue, le Carlin..., dont les capacités respiratoires sont diminuées du fait de leur museau très court

      - les chiens atteints de certaines maladies

      - les chiens obèses

      - les chiens âgés

      - les chiens au pelage noir



Signes cliniques et conséquences :

      - augmentation de la fréquence respiratoire associée à une diminution du volume d'air inspiré et expiré

      - muqueuses buccales congestionnées (anormalement rouges)

      - hypersalivation

      - déshydratation

      - fatigue et abattement

Si la température rectale dépasse les 41°C, certains organes internes peuvent être touchés :

      - le cerveau (convulsions, incoordination motrice, état de conscience diminué)

      - l'intestin (diarrhée hémorragique)

      - le cœur (arythmie, chute de la pression artérielle)

      - le poumon (œdème)

      - le rein (insuffisance rénale)



Prévention

      - mouillez vos chiens par temps chaud et gardez-les au frais

      - leur laisser de l'eau à volonté

      - éviter le surpoids

      - pas d'activité physique intensive par forte chaleur



Sachez que pour les races brachycéphales, une opération tendant à améliorer leur respiration peut être envisagée en cas de ronflements importants (demandez conseil à votre vétérinaire).